Les Capital-Investisseurs aident-ils leurs participations à grandir ? par T. Rajaona


C’est une question qui m’est très souvent posée car les entreprises se demandent quel est l’intérêt d’un capital investisseur si ce n’est, l’apport en financement. Même si ce dernier est essentiel, cela est-il toujours suffisant pour qu’un entrepreneur souhaite ouvrir son capital ?

Il n’y a pas qu’une seule réponse, cela dépend clairement de la philosophie des capital-investisseurs.

Lorsque j’ai fondé Malagasy Investment Club, je me suis assuré qu’un des piliers fondamentaux de notre ADN soit la création de valeurs extra-financières. Alors, concrètement, cela veut dire quoi ?



Naturellement, les entreprises associent création de valeur et croissance, donc une augmentation du chiffre d’affaires. Mais cela est trop réducteur. Une bonne structuration d’entreprise, avec des marges maîtrisées et une bonne gouvernance sont des outils essentiels.

En tout état de cause, le Club aide à faire croitre l’entreprise par un apport en capitaux propres mais également par les différents outils que l’expérience de nos Investisseurs-Entrepreneurs aide à mettre en place.

La croissance est essentielle mais pas suffisante. Pour que la croissance soit soutenable et viable, il faut que l’entreprise soit structurée, que les marges soient maîtrisées, et que la gouvernance de l’entreprise soit prête. Tout ceci permettra à l'entrepreneur d’anticiper, d’analyser et d’agir en ayant une bonne compréhension et un overview de l’intégralité de sa société sur son marché.

Malagasy Investment Club est un investisseur en patient capital. Ses fondateurs connaissent l’aventure entrepreneuriale et savent que l’entreprise à Madagascar n’est pas un long fleuve tranquille.

 

Thierry Rajaona


Thierry RAJAONA, initiateur du projet Malagasy Investment Club, est également fondateur et associé-gérant (depuis plus de 20 ans) du cabinet FTHM Consulting, leader dans le domaine du conseil à Madagascar et cinquième plus grand cabinet indépendant d’Afrique.


Engagé dans le développement de l’entrepreneuriat et véritable acteur de la vie économique à Madagascar, il a été pendant plusieurs années à la tête de nombreuses associations dont le JPM, (Jeune Patronat de Madagascar), le GEM (Groupement des Entreprises de Madagascar) et l’APM (Association pour le Progrès du Management).


Entrepreneur malgache connu du secteur financier, Thierry Rajaona est également Président du conseil d’administration de SIPEM, la première banque malgache du pays.


Il est diplômé de l’école de commerce HEC Paris, titulaire d’une maîtrise de Droit International à l’Université de Paris II et un DESS en gestion des organismes financiers et bancaires à l’Université de Paris Dauphine.

253 vues0 commentaire